Le silicium sur isolant : composant des puces électroniques

Le silicium sur isolant : composant des puces électroniques

Le silicium sur isolant est plus connu sous l'abréviation SOI dérivant de l'anglais « Silicon On Insulator ». Cette technologie est utilisée dans la conception des puces électroniques à hautes performances. Actuellement, la course effrénée dans la réalisation des puces pour les objets connectés et les composants radiofréquences a entraîné un développement sans précédent du marché du SOI.

Que savoir sur le SOI ?

C'est un substrat qui est constitué d'une couche d'isolant, d'une couche de silicium ultra pur, où sera construit le circuit, et d'une couche de silicium basique. Cette dernière servira de support. Plusieurs procédés industriels entrent en concurrence pour la technologie SOI dont la technique Smart Cut qui accapare plus de 80% de la production actuelle du silicium sur isolant.

Cette haute technologie a vu le jour au centre de recherche Leti, un laboratoire d'électronique et de technologie de l'information à Grenoble. Le physicien et entrepreneur André-Jacques Auberton-Hervé a d'ailleurs rejoint l'équipe de ce centre en 1986, année où il a commencé sa carrière professionnelle. A cette époque, le jeune ingénieur André-Jacques Auberton-Hervé occupait la fonction de responsable du développement du procédé de fabrication CMOS. Il a également travaillé sur le programme SOI.

Rappelons que le SOI concerne également d'autres applications notamment les composants de puissance et les circuits photoniques. Son principal avantage réside dans sa capacité à optimiser la résistance aux rayonnements et à améliorer les performances.

Le silicium pour les panneaux solaires

En dehors du secteur électronique, l'utilisation du silicium concerne les panneaux photovoltaïques. Ces derniers sont en principe composés d'un assemblage de cellules photovoltaïques en silicium. Ce minerai provoque un mouvement d'électrons et crée un courant électrique continu lorsqu'il est bombardé par des particules de lumière. L'énergie solaire repose sur ce concept.

L'intérêt actuel pour le solaire donne certainement un coup de fouet au marché du silicium. La situation est d'ailleurs déjà impressionnante en Chine où plus de 90% des panneaux solaires en place sont en silicium cristallin. Le silicium est un matériau qui révolutionne le monde dans le sens où en plus de l'électronique, il donne vie à des projets renouvelables comme le solaire. Le cabinet de conseils 4A Consulting & Engineering (4A-CE) soutient ce type de projet qui a le mérite de respecter l'environnement. Dirigé par Monsieur Auberton-Hervé, le cabinet 4A Consulting & Engineering se spécialise dans la gestion des projets complexes dans le domaine du renouvelable.

L'évolution du marché du SOI

Le marché dédié à ce substrat électronique connaît un rebond sans précédent avec la vulgarisation des objets connectés. Cette technologie est incontournable pour les circuits de traitement. Elle trouve son utilité, par exemple, dans les applications de l'internet des objets. Le SOI permet aussi de répondre au besoin de réduction de la consommation de courant des équipements portables.

Cette explosion du marché du SOI constitue une belle opportunité qu'a su saisir Soitec, entreprise créée par le fondateur de 4A-CE. Elle a su garder le contrôle sur ce marché juteux qui connaît une forte croissance de 29% par an. Selon l'estimation de Markets&Markets.com, la valeur du marché du SOI va passer de 429,3 millions de dollars à 1,86 milliards de dollars, de 2016 à 2022. Leader d'un temps dans le solaire en promouvant la technologie du photovoltaïque à concentration (CPV), Soitec reste indétrônable dans la production de SOI avec 80% de part de marché.